FR EN
environnement

Environnement

Introduction

Ricarimpex joint lors de la première commande une notice de conservation. Dans de bonnes conditions conservation, respect de la température et de la qualité de l’eau, vous pouvez conserver vos sangsues pendant plusieurs mois. Avant la réception, il faut se munir d’un pot propre qui ferme hermétiquement et d’eau minérale. La livraison est assurée par un transporteur express avec remise du colis en personne à votre domicile ou en relais colis si vous manquez de disponibilités. Les colis peuvent être livrées le lendemain dans toute la France pour toute commande passée avant 14H.

Environnement

La sangsue médicinale, Hirudo medicinalis, est un indicateur fiable et sensible de la qualité de l’environnement, particulièrement de la pureté de l’eau dans laquelle elle vit. En fait, la disparition quasi-totale des sangsues à la fin du XIXème siècle ne s’explique pas seulement à cause de leur importante utilisation et de la disparition progressive des troupeaux de bétail des marais. Elle est aussi directement liée à une atteinte de leur habitat d’une part par l’assèchement des marais pour assainir et urbaniser les campagnes et d’autre part par à pollution. Les populations de sangsues ont ainsi disparu de la France et d’une grande partie de l’Europe.

Autrefois, en France, les sangsues abondaient en Vendée, en Grande Brière, dans les marais de Gironde et des Landes, ainsi que les étangs de Camargue. Aujourd’hui, Hirudo medicinalis demeure très rare en France mais persiste encore en Turquie, en Ukraine, en Serbie ou encore en Croatie… leur distribution géographique Devant la menace de leur totale éradication, des mesures réglementaires, au niveau national, européen et international, concernant leur commerce, importation et exportation, ont été prises. Certaines mesures visent même à protéger leur habitat.

Par son partenariat avec le Centre Jean Rostand et par la création de la Fédération Internationale pour la Protection et la Promotion de la Sangsue médicinale : Hirudo medicinalis, RICARIMPEX s’engage, au-delà de la réglementation mise en place, pour protéger le précieux annélide et favoriser le respect de son environnement.

Une protection réglementée

La destruction de l’habitat naturel a réduit les populations de la sangsue médicinale en France et dans toute l’Europe, amenant son inscription sur la liste des animaux menacés en 1981. Depuis lors, leur commerce, exportations et importations sont soumis à des réglementations et des contrôles très stricts par les ministères de l’environnement des différents pays concernés.

Plusieurs verrous nationaux, européens et internationaux ont été mis en place depuis des années pour protéger les sangsues médicinales.

Au niveau international
La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, connue par son sigle CITES ou Convention de Washington, est un accord international entre Etats. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent. C’est l’accord mondial le plus important pour la protection des espèces vivantes, 128 pays étant actuellement signataires.

Inscrite dans l’annexe II de cette convention, la sangsue médicinale Hirudo medicinalis nécessite un permis pour transiter en dehors des frontières de l’Europe permettant un contrôle des échanges commerciaux.

Au niveau européen
La Convention de Berne de 1982 relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe, inscrit la sangsue dans l’annexe III qui concerne la sangsue médicinale spécifiant la réglementation de l’exploitation des espèces.

L’annexe V de la Directive de mai 1992, comprenant la sangsue médicinale, donne la liste des espèces dont le prélèvement dans la nature est réglementé. Elle a pour objet d’assurer la conservation des habitats de la faune et flore sauvages et de maintenir la diversité biologique

Au niveau national
La loi relative à la protection de la nature est depuis 1995 intégrée pour partie au code rural.

Elle pose les bases de la protection de la nature en donnant les moyens de protéger les espèces et les animaux. Elle interdit notamment l’introduction dans le milieu naturel d’espèces non indigènes. Elle soumet à autorisation la production, détention, cession, utilisation, transport, importation et exportation de tout ou partie et produits de spécimens des espèces menacées d’extinction.

Un Centre pédagogique et une Fédération

Malgré les dispositions réglementaires prises pour les sangsues médicinales, au plus haut niveau, pour contrôler leur exploitation, leur commerce et le respect de leur habitat, des efforts doivent encore être faits.

A son niveau, RICARIMPEX essaie d’agir pour la protection de la sangsue et de son milieu.

La maîtrise de l’environnement et la protection de ses zones d’élevage sont une priorité pour l’entreprise.

Le choix du 2ème site d’élevage a été motivé par sa situation géographique : autrefois, les sangsues médicinales abondaient dans les Landes et par la qualité d’accueil du Centre. En effet, le Centre Jean ROSTAND constitue un biotope naturel unique et intact couvrant plusieurs hectares d’étangs et de landes. Dirigé par Pierre DARRE, la vocation de ce site est selon la volonté du biologiste Jean ROSTAND de donner aux jeunes le goût des sciences naturelles et d’éveiller en eux la « conscience écologique » qui fera d’eux des protecteurs éclairés de la nature.

Dans sa démarche d’élevage, RICARIMPEX favorise le maintien de conditions naturelles. L’entretien des bassins se fait manuellement, aucun pesticide ou herbicide n’est utilisé. Si la végétation est trop abondante, seuls des traitements biologiques sont mis en place.

RICARIMPEX a crée la Fédération Internationale pour la protection et la promotion de La Sangsue médicinale : Hirudo medicinalis (publié au journal officiel du 31er juillet 2004).

Cette association a pour objet :

  1. de réunir des spécialistes internationaux : éleveurs, producteurs, médecins, chirurgiens, pharmaciens, scientifiques, tous concernés par La Sangsue médicinale et ses multiples qualités,
  2. de participer à la protection de cette espèce en danger de disparition, notamment à cause de la pollution,
  3. de favoriser l’information, la formation et la concertation entre quelques spécialistes ou intéressés mondiaux par cette extraordinaire source de produits de santé, utilisée empiriquement depuis des millénaires et dont les recherches les plus récentes confirment l’intérêt scientifique et médical,
  4. de servir d’interlocuteur à tous ceux qui veulent mieux connaître les conditions de leur utilisation et les règles qui en découlent, notamment pour les questions règlementaires.

La Fédération compte aujourd’hui une vingtaine de membres.

Ce qu'il faut savoir

img1
Toutes les questions